Solo Euph.,
Picc., 2 Fl., 2 Ob. (+ Eng. Hn 2), Eng. Hn 1,
2 Bsns, Eb Cl., Cl. 1-2-3, Bass Cl., Cb. Cl.,
A. Sax. 1-2, T. Sax., B. Sax., 4 Hn,
4 Tpt, 4 Trb., Euph., Tub., Vcl. (4-6),
Cb (2), Hp, 4 Perc.

Durée : 20:00
Degré de difficulté : 5

Présentation.

à Sébastien Stein et l’harmonie de Forbach

Après un premier Concerto pour Euphonium qui fut titréLibertaliac’est un hasard de l’inspiration si ce deuxième Concerto est nommé Liberté !

Thème universel, forcément évocateur, réunissant indubitablement les hommes vers un but commun.

La partition tente d’en être une allégorie, sans descrption d’aucun événement ou objet d’aucune sorte, en tentant de créer tour à tour une atmosphère contraignante (les barreaux d’une prison comme les barres de mesure) puis celle d’un orchestre et soliste totalement «libérés», exaltés, face à la sensation d’infini, du tout-possible, que procure cette liberté.

Le poème «Liberté» de Paul Eluard est cité, et doit être prononcé durant la musique (enregistrement, coulisse, narrateur sur scène, selon les possibilités de représentation).

Orchestre d'Harmonie