Le dernier rêve du chêne, par la Musique des Gardiens de la Paix

Date de création : 11 juin 2005
Orchestre d’Harmonie
Maison d’édition :De Haske Publications

Picc., 2 Fl., 2 Ob., Eng.Hn.,
2 Bsns, Eb Cl.,
Bb Cl. I-II-III, Alto Cl., Bass Cl.,
2 A. Sax., T. Sax., Bar. Sax.,
4 Hns, 3 Cnts, 3 Tpts, 4 Trbs, 2 Euph.,
2 Tubas, Cb., Hp., 4 Perc.

Durée : 7:30
Degré de difficulté : 4

Présentation.

L’écrivain et poète danois Hans Christian Andersen (1805–1875) est entré dans l’histoire de la littérature mondiale grâce à ses innombrables contes. Le fantastique et le merveilleux y jouent un rôle primordial mais l’humour et la portée philosophique qui s’en dégage les font parfois ressembler à des satires plus qu’à des contes pour enfants. Doté d’une imagination extraordinaire, Andersen allie l’ironie et le rêve en un subtil mélange. Traduits en plus de quatre-vingts langues, ses contes n’ont pas de temporalité et continuent d’inspirer les écrivains, réalisateurs, chorégraphes, sculpteurs, peintres et compositeurs.

Le dernier rêve du chêne de Maxime Aulio s’inspire du conte éponyme d’Andersen. La musique descriptive nous raconte l’histoire d’un chêne antique et séculaire. Les couleurs et les atmosphères créées par Maxime Aulio laissent à l’imagination toute la liberté de ses rêveries.

Il avait justement atteint trois cent soixante-cinq ans. Souvent, par les beaux jours d’été, il discutait avec les éphémères qui venaient s’ébattre et tourbillonner gaiement autour de sa couronne. Le temps approchait où il allait se reposer. Le chêne s’endormit pour tout le long hiver ; et il eut bien des rêves, où sa vie passée lui revint en souvenir. Et, tout à coup, le chêne éprouva comme si un nouveau et puissant courant de vie partant des extrémités de ses racines le traversait de part en part, montant jusqu’à sa cime, jusqu’au bout de ses plus hautes feuilles. Soudainement, ses racines se détachèrent de terre. Ce fut la fin du rêve du vieux chêne. Une tempête terrible soufflait sur mer et sur terre. Il tomba, au moment où il rêvait qu’il s’élançait vers l’immensité des cieux.

Le dernier rêve du chêne est une commande de la Communauté de Communes de Vinay en Isère (France) pour l’inauguration de son Musée de la Noix. L’œuvre fut donnée en création sous le titre éphémère Le Dernier Rêve du Noyer, mais l’histoire racontée était bien celle du vieux chêne d’Andersen.

  1. 01. Les Trois Mousquetaires : D'Artagnan 1:40
  2. 02. Les Trois Mousquetaires : Constance Bonacieux 1:41
  3. 03. Les Trois Mousquetaires : Milady 1:17
  4. 01. La Fée Myrtille et le Chamois 1:39
  5. 02. Le Baton Magique 1:05
  6. 03. La Dame du Val de Fier 1:17
  7. 04. La Légende de Duvallon 0:59
  8. 08. Le dernier rêve du chêne 2:40
Play Video

Le dernier rêve du chêne, par l’orchestre Musikkapelle Villnöss
Direction : Hans Pircher, Osterkonzert 2018

Orchestre d'Harmonie