Epomanduodurum

Aquila Non Capit Muscas,
par l’Orchestre d’Harmonie des Gardiens de la Paix

Date de création : 15 décembre 2019
Orchestre d’Harmonie
Maison d’édition :Hafabra Music

3 Fl. (+ Picc.), 2 Ob. (+ 2 Crystal Gls),
Eng. Hn (+ Crystal Gls), 2 Bsns
(+ 2 Crystal Gls), Cl. 1-2-3 (+ 1 Whistling tube),
Bass Cl., A. Sax. 1-2, T. Sax., B. Sax., 4 Hn,
4 Tpt (+ 1 Whistling tube), 4 Trb.,
Euph. (div.), Tub. (div.), 2 Cb.,
Synth. (or E. Pno), 5 Perc.,
Carnyx (or any other early/antique nat. brass)

Durée : 12:30
Degré de difficulté : 4-5

Présentation.

Commande de l’Orchestre d’Harmonie de Beaulieu-Mandeure, à l’occasion de son 130e anniversaire.

Impressions et imagination autour de l’histoire antique de la ville de Epomanduodurum (aujourd’hui l’agglomération de Mandeure – Mathay) et son théâtre qui fut l’un des plus grands de l’époque gallo-romaine (à partir du IIe siècle avant J.C.), et de son évolution jusqu’à une ville – Mandeure – qui se constitue République indépendante après la Révolution, avec la devise «Aquila Non Capit Muscas» (l’aigle ne prend pas la mouche).

La partition ne décrit aucun événement en particulier, mais tente de créer un imaginaire sonore autour de celui créé par l’histoire de cette ville.

Les recherches archéologiques, notamment autour du théâtre antique, ont découvert des instruments de musique utilisés longtemps par les gallois, les romains et les celtes, avec des déclinaisons différentes selon les géographies, sous la forme de «trompettes» pour sonner les événements, les cérémonies, droites ou courbes.

Ici, à Epomanduodurum, on sonnait les Carnyx (comme à Tintignac), trompettes droites à têtes de sangliers (animal noble alors).

Un de ces instruments restaurés est utilisé pour la réalisation de l’œuvre. Comme dit plus haut, étant donné l’impression, l’imaginaire créé, il est tout à fait possible de transposer cela vers une autre histoire et utiliser une autre «trompette» antique (tuba romaine, etc.).

L’œuvre sera créée le 15 décembre 2019 par l’Orchestre d’Harmonie de Beaulieu-Mandeure, sous la direction de Frédéric Bouton.

Aquila manuscrit

Orchestre d'Harmonie